Faut-il faire un régime ?

Depuis tout petit j’entends parler des régimes, mais ce qui est inquiétant c’est ce que j’en retiens depuis des années : c’est un constat d’échec dans la grande majorité des cas !

Aujourd’hui je me suis fait une opinion bien précise sur le sujet, en essayant comme toujours de relativiser, avec un angle de vue différent et en faisant fonctionner le bon sens.

La notion de régime et les raisons qui entourent tout ce qui tourne autour de ça, représentent un système très complexe, intimement lié avec la façon dont nous vivons et consommons dans les pays dits « riches » ou « industriels ».

Pour faire le point complet sur la question il faut mettre sur la table beaucoup d’informations qui dépassent le cadre de cet article, mais je relève le défi d’essayer au moins de faire un 1er tri !

 

 

Les faits

Il y a plusieurs sens aux mots « régime alimentaire » !

Il y a ce qui désigne, au sens large, le « type d’alimentation naturelle » et qui permet de définir la façon dont un organisme se nourrit naturellement.
Par exemple, le régime oligophage qui est celui des insectes et qui signifie qu’ils ne se nourrissent que d’une seule famille d’aliment. Ou bien le régime omnivore, qui est le nôtre et qui consiste à manger à peu près de tout (végétal et animal).

Ensuite il y a les régimes qui modifient notre alimentation naturelle (dite régime omnivore) :

  • ceux qui sont liés à des raisons médicales : par exemple, un régime suite à une opération ou à une maladie bien particulière.
  • les régimes que l’on entreprend pour être « en meilleure santé », sans pour autant être à l’origine d’une maladie.
  • les régimes pour influer sur notre apparence ou notre comportement : perdre du poids ou en gagner, avoir de beaux cheveux, être plus résistant pour le sport, etc., et qui sont donc les régimes les plus répandus.
  • Les régimes liés à une conviction ou un mode de vie : végétarien, kashrout…

La frontière entre le régime lié à une maladie et celui destiné à influer sur le poids ou la santé générale est assez floue dans pas mal de cas.
Pourquoi ? Tout simplement parce que notre santé est grandement dépendante de notre alimentation et il est logique de vouloir changer la donne à l’aide de la nourriture que l’on ingère.

Passons les régimes strictement médicaux liés à des pathologies ou opérations et voyons ce qui concerne les régimes que toute personne peut entreprendre pour améliorer sa santé ou son mode de vie.

Les principaux régimes sont :

  • végétarien
  • macrobiotique
  • okinawa
  • hypotoxique/ancestral
  • paléo
  • dissocié
  • crudivore
  • méditerranéen
  • hyper protéiné
  • crétois
  • jeûne

 

Et puis il y a aussi les régimes ou méthodes associée à des médecins ou biologistes ou naturopathes… parfois simplement charlatans… parfois très sérieux et remarquables !

  • Seignalet
  • Kousmine
  • Atkins
  • Dukan
  • Shelton
  • Montignac
  • Rougier
  • Shapiro

 

La plupart des régimes connus du grand public sont destinés à perdre du poids.
Depuis des siècles et surtout depuis le milieu du XXème siècle, l’être humain a modifié sa façon naturelle de manger, et son mode de vie le pousse vers des comportements liés à de la prise de poids excessive.
Mais il y a aussi des phénomènes de mode, et depuis maintenant quelques dizaines d’années on assiste à un besoin d’amaigrissement excessif chez la femme, lié à une image « ventre plat » etc. relayée par les média.

Tous ces phénomènes, amplifiés par une société de consommation mère de tous les excès, nous plonge dans une jungle de régimes et méthodes alimentaires dont on ne sait plus par quel bout prendre le problème.

 

 

Les effets des régimes

Il serait trop long ici de traiter des effets de chaque régime, mais on peut déjà distinguer plusieurs types d’effets, plus ou moins évidents :

  • Sur la santé
  • Sur l’apparence
  • Sur le mental
  • Sur la durée
  • Sur les proches
  • Sur rien du tout car c’est le cas parfois !

 

Selon le type de régime que l’on a choisi, les effets sont variables.
Tout ce qu’on mange a une influence plus ou moins grande sur nos organismes. Il faut garder ça à l’esprit tout le temps !

Voici un tri simple sur les effets à prendre en compte :

  • Le 1er à connaître et que l’on oublie trop souvent c’est l’effet personnel.
    Pourquoi ?
    Parce que nous ne sommes pas des machines et que ce qui agit chez une personne n’agira pas forcément ou peut-être différemment sur une autre !
    Et chez une même personne les effets seront différents selon l’âge ou même l’activité…
    C’est donc déjà un effet sacrément pervers du « régime » et dont on parle peu !
  • Le 2ème est l’effet secondaire.
    Un peu comme pour un médicament, il y a des effets qui se produisent sur vous mais qui ne correspondent pas à l’effet principal visé.
    Cet effet secondaire est souvent oublié au détriment de l’objectif principal et peut conduire à des tas des problèmes plus ou moins graves.
    L’alimentation est principalement une affaire d’équilibre or un régime est de par nature un déséquilibre… Pas étonnant qu’il soit accompagné d’effets secondaires ou indésirables.
    Exemple : dans le cas d’un régime hyper protéiné il peut y avoir une fatigue rénale conduisant à différents troubles.
  • Le 3ème est l’effet mental.
    Le régime est souvent vécu comme une contrainte car il est lié à des privations.
    Le problème c’est que cet effort s’ajoute à un état de mal être à l’origine de la décision de suivre un régime.
    Car c’est une épreuve. Il faut changer ses habitudes, de cuisine, de courses de repas. Il faut supporter de voir les autres manger des choses que l’on ne doit plus manger, et inversement on culpabilise les autres, ceux qui ne sont pas « au régime » de manger devant vous des choses « interdites »
    Tout ça est négatif, difficile, et contraignant.
    Il faut donc être mentalement solide pour supporter tout ça, et ça n’est pas une bonne chose pour la santé que d’être sans une situation mentale difficile.
    Résultat beaucoup de régimes sont des échecs…
    Parce que les gens n’ont pas tenu le coup mentalement et ont donc stoppé le régime.
    Ou bien pire peut-être : le régime ne fonctionne pas en raison du stress occasionné (par exemple par les privations), car ce stress dérègle beaucoup de choses dans notre corps et peut brouiller les pistes et les changements visés par le régime en question.

 

 

Les solutions aux régimes

On se rend compte rapidement avec tous ces effets que le système même du régime n’est peut-être pas une bonne solution…

Tout d’abord pourquoi fait-on un régime ?
C’est la question qu’il faut se poser, car ce qu’on veut corriger n’est pas une fatalité : c’est le plus souvent parce qu’on a suivi une mauvaise alimentation.
Or un régime est en soi également une mauvaise alimentation ! Donc suivre un régime revient un peu à faire 2 erreurs de suite !!!
Bien sûr il y a des personnes qui vont prendre du poids plus facilement que d’autres et là c’est une fatalité, mais si on suit une réelle bonne alimentation au quotidien alors le problème ne se posera pas. Même une personne qui a tendance à grossir facilement, ne prendra pas de poids si elle se nourrit correctement, sans faire un régime.

Evidemment on en arrive quasiment aujourd’hui à dire que : manger normalement et sainement revient à faire un régime ! Et ceci compte-tenu du fait qu’on mange tous très mal, dans notre société de consommation qui nous a sorti du droit chemin.

C’est là où il faut prendre du recul et faire fonctionner notre cher bon sens !

Car la solution elle est là : les régimes ça ne sert à rien, ça peut même être pire encore que la cause, il faut donc juste réapprendre à manger « normalement ».
N.B. Certains « régimes » comme celui du Dr Seignalet, que je recommande vivement, sont plutôt des méthodes ou des types d’alimentation pour manger « autrement ».
Je préfère donc dire, par exemple : « l’alimentation Seignalet » que le « régime Seignalet », car le mot régime est trop négatif (restriction, contrainte…)

Pour se nourrir « normalement », on tombe à nouveau sur une difficulté : on ne sait plus manger « normalement » aujourd’hui !

Pourtant c’est assez simple.
Et pour vous aider je vais introduire quelques conseils hyper fondamentaux afin retrouver le chemin d’une alimentation « normale » et saine, bref d’une vie meilleure :

  • MASTIQUER longuement : les aliments doivent arriver en purée dans votre œsophage, s’il y a encore des petits morceaux, ça n’est pas assez mastiqué
  • FAIRE FONCTIONNER les saveurs : ça va avec la longue mastication, il faut prendre le temps de détailler et apprécier les saveurs, être attentif à la nourriture que vous absorbez.
  • DIMINUER les quantités : ça vient un peu automatiquement avec la mastication longue, car la satiété arrive plus vite et forcément on mange moins
  • EVITER autant que possible : les céréales et la viande au même repas. S’il y a viande : alors légumes. S’il y a pâtes ou riz etc. : pas de viande !
  • EVITER le sucre à la fin du repas, c’est incompatible avec le reste. Même les fruits, prenez les en dehors des repas ou au pire avant.
  • EVITER les laitages surtout le lait et les yaourts et au pire préférez les fromages et de chèvre plutôt que de vache.
    Si vous pensez ne pas avoir assez de calcium, sachez qu’il y en a largement suffisamment dans les légumes (les choux tout particulièrement) !!!
    D’ailleurs certaines populations ne consomment jamais de produits laitiers et sont pourtant sans carences en calcium ! Ils s’en portent même globalement bien mieux que les pays consommateurs de lait.
  • Consommer complet : céréales, sucre etc. Tout ce qui est raffiné est mauvais et susceptible de favoriser le stockage de graisse indirectement.
    Attention dans ce cas à consommer les produits complets uniquement en bio
    Et diminuez la quantité de céréales car elles ne sont pas si bonnes que ça pour notre santé.
  • VARIER le plus possible votre alimentation, car consommer toujours de la même manière conduit à des déséquilibres ou parfois des carences
  • NE COMPTEZ pas sur les compléments alimentaires. C’est le plus souvent inefficace et ça ne compense jamais une bonne alimentation
  • PRIVILEGIEZ les fruits et légumes à tout le reste, surtout la viande et les plats sucrés qu’il vaut mieux diminuer.
  • ECOUTEZ votre corps : boire 1,5L par jour ou manger copieusement le matin ne convient pas forcément à tout le monde !
  • FAVORISEZ les produits frais, de saisons, locaux, bio ou raisonné, peu ou pas cuisiné (plus un produit est transformé plus il s’éloigne de notre naturel et plus il peut comporter de méfaits)
  • EVITEZ les cuissons excessives (température et durée), un produit cuit est un produit transformé et comme mentionné ci-dessus c’est mauvais pour la santé. Le meilleur : cru ou cuit à la vapeur douce
  • BOUGEZ : sans aller jusqu’à faire du sport de compétition ou intensif, il faut bouger, s’étirer, ne pas rester trop longtemps assis ou sans bouger, on est fait pour bouger et marcher !
  • PRIVILEGIEZ tout ce qui est positif, débarrassez-vous autant que possible des pensées négatives, agressives etc. Pensez à sourire même seul(e) quand vous marchez, travaillez, ça vous fera un bien fou et rendra votre visage plus jeune, plus ouvert…

Je pourrai continuer longtemps à lister pas mal de petites choses comme ça, mais déjà si vous suivez ces quelques conseils de base, je vous parie que petit à petit votre santé va s’améliorer grandement.
Si le surpoids est votre souci, ces quelques conseils permettront déjà de vous faire perdre le superflu. Ça ne se fera pas en 15j ni en 1 mois, car de toute façon les régimes qui vous font maigrir trop vite sont dangereux et voués à l’échec à long terme, mais sur 6 mois vous verrez déjà la différence, et contrairement aux régimes, c’est durable car vous aurez réappris à mieux manger, sans vous priver de façon inconsidérée !

Mieux encore, vous allez avoir envie de vous documenter pour en savoir plus, vous serez mieux dans votre peau et vous découvrirez de nouvelles saveur et de nouveaux plaisirs J

 

 

Mon avis sur les régimes

Comme vous venez de le lire ci-dessus, je ne pense pas que le régime soit une bonne chose.
D’ailleurs très peu de régimes fonctionnent et encore moins durablement.
Si le régime miracle existait, ça se saurait… Certains médecins, ou organismes s’enrichissent par contre grassement sur le dos des gens en leur vendant parfois n’importe quoi.

Je ne vous cacherai pas que l’alimentation idéale n’existe pas. Par contre la malbouffe ça c’est facile !
Comme le répète souvent le cancérologue, Henri Joyeux, lors de ses conférences pour réapprendre à manger mieux : je ne sais pas trop comment vous dire ce qu’il ne faut pas manger pour éviter le cancer, par contre je vais vous expliquer ce qu’il faut manger pour en avoir un !
Et il a raison : ce qu’on mange aujourd’hui dans notre société est la malbouffe, c’est ça qu’il faut changer, il faut revenir aux sources et manger ce pourquoi on est fait : une alimentation naturelle, fraiche et vivante, non transformée et sans se gaver… Un peu comme nos ancêtres les chasseurs-cueilleurs de l’époque du paléolithique !
Car vous savez quoi ? Nous avons strictement le même système digestif qu’eux, rien n’a changé en nous. Tout ce qui a été fait depuis en façon de se nourrir, n’est pas fait pour nous. Et ne croyez pas que quelques millénaires de mauvaises habitudes aient pu changer notre corps, l’évolution ça se fait sur bien plus longtemps que ça !

 

Références

Mes références sont globales pour tout ce site.
Pour plus d’explications sur ce choix

 

  • Sandrine BB.

    Merci pour cet article ! Entièrement d’accord avec ton point de vue et ton analyse… j’ai fait presque tous les régimes du monde, aujourd’hui basta. Je mange à peu près comme tu le cites, donc je suis stable et je ne fais plus le yoyo. J’aurais cependant quelques kilos à perdre (15 environ) et là, ça coince… un jour peut-être…

  • Pingback: Perdre du poids en réapprenant à manger naturellement ! | NutriBonSens()

Alerte info NBS
Déjà 119 inscrits. Recevez un email dès qu'un nouvel article est publié !

Catégories
Retrouvez NBS sur :
Visit Us On Facebook